Enjeux : Processus

Mise en place d’un nouvel outil IFRS 16

Groupe de luxe français, coté

Normes IFRS

164 Millions € de CA,

12 entités

SAP BFC

Notre client est un groupe français du secteur du luxe mondialement connu pour ses produits, qu’il fabrique et commercialise en direct. Coté sur Euronext Paris, il publie des comptes consolidés préparés sous le référentiel IFRS, dont la norme IFRS 16 « Contrats de location » depuis le 1er janvier 2019. Les impacts comptables de cette norme étaient déterminés à l’aide d’un fichier Excel ad hoc mis en place avec le support d’un cabinet de conseil. Ce fichier s’est révélé insuffisant étant donné la présence de nombreux calculs approximatifs et son incapacité à gérer les cas particuliers et les modifications des contrats.

La norme IFRS 16 étant d’application récente, les outils Excel ad hoc déployés initialement peuvent s’avérer inadaptés à l’usage. La mise en place d’un nouvel outil, une matrice créé par le cabinet LP2A opérationnelle au sein d’autres groupes, permet d’y remédier tout en garantissant la fiabilité, la piste d’audit et l’autonomie des utilisateurs finaux.

Avant d’intervenir auprès de ce client, LP2A avait déjà effectué des missions de mise en place de la norme IFRS 16. C’est d’ailleurs à la suite d’un retour d’expérience que notre client a souhaité déployer notre matrice IFRS 16 dans son groupe, convaincu de sa maniabilité et de sa capacité à produire les informations comptables nécessaires à SAP BFC.

Notre intervention s’est déroulée comme suit :

  • Nous avons d’abord analysé l’outil existant pour en comprendre la logique, pour identifier les informations quantitatives et qualitatives à reprendre dans le nouvel outil ;

  • Notre matrice IFRS 16 a été adaptée aux particularités de notre client : contrats « Terme échu », échéances bimestrielles, comptabilisation anticipée des modifications des contrats. Puis nous y avons implanté les données au 31 décembre 2019 et au 30 juin 2020 ;

  • Après la réalisation de tests et de contrôles, il nous a été possible de générer automatiquement les écritures de retraitements IFRS 16 au 30 juin 2020. Nous avons accompagné notre client lors de cette première exploitation, pour être certains qu’il acquière l’autonomie nécessaire pour les clôtures suivantes.

NOS SERVICES VOUS INTÉRESSENT ?

Contactez-nous et nous vous répondrons dans les plus brefs délais.